Chapitre 10 - Allélouillelaille



16h, Fougères,
rue Lebouteiller, le même jour


Mais... mais enfin qu'est-ce que…? Mais qu’est-ce que c’est que ce truc RÉPUGNANT ?
Le Père Auxyde d'Idyogène, curé de son état, n'en revient pas. Un coup d'œil rapide à sa main, un roulement du bout des doigts, et il en a déjà trop vu.
Ah non ! C'est absolument ABJECT !
Bel effort en tout cas, il prend sur lui. Son courage à deux mains, ravalant fierté, dégoût et salive, il déglutit silencieusement et enfourne les mains dans son aube sans rien laisser paraitre. Au contraire, il affiche comme si de rien n’était un radieux sourire dévoilant deux rangées d'impeccables dents, aussi polies et brillantes que des calices du Vatican sortis pour une messe de Pâques.
Mais il se ravise bien vite. Certaines personnes dans le cortège funèbre n'apprécient guère la chaleur rayonnante de cet unilatéral et inadapté simulacre de bonheur. En pleine figure, le prêtre Auxyde se prend une volée de regards noirs de paroissiens très mécontents.
Particulièrement ceux qui entrent dans l'église avec, sur leurs épaules, le cercueil.
Mais qu'est-ce qui s’est passé, crénom de Zeus…
Les voilà tous entrés.
Le père les suit religieusement, tête inclinée et petits pas de rigueur, alors que le cortège avance vers le cœur de l'église. Il sort maladroitement une main, tente de la lever à son front, mais se ravise : à peine sa main est-elle hors de son aube qu'elle dégouline sur le marbre de l'allée centrale. S'il se signe, il va s'en mettre partout. Exorciser une pareille cochonnerie le démange, il en a plein les doigts de cette épaisse substance blanche, mais tant pis, il va devoir faire avec.
Par tous les Saints, je vais quand même pas me taper toute la messe avec cette immondice gluante sur les mains !
À son entrée dans l'église, en trempant ses mains dans le bénitier pour se signer, il n'est pas tombé sur la sainte et habituelle eau bénite, loin de là. De toute évidence, quelqu'un a vomi un truc bizarre dans le bénitier. Quelque chose de blanc, visqueux, épais et gluant.
Nom de dieu de putain de Lucifer de mes couilles... À tous les coups, c'est encore ce connard de sacristain qui s'est terminé au vin de messe.
Tartebouille. Le sacristain. Très grand, très bossu, très gentil, très bête, très obsédé sexuel et très nécessiteux. Le curé n'en peut plus. C'est l'idiot du village à qui il prête gîte et couvert au presbytère depuis son enfance, en échange de services à l’église. Mais c'est à se demander qui aide qui.

BOOKTRAILERS

EXTRAITS

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Twitter Icon

© 2020 by Beta Publisher

*

Maison d'édition (à compte d'éditeur) spécialisée dans les romans de genres.

Pour nous contacter, n'hésitez pas à nous envoyer un mail à l'adresse suivante : team@betapublisher.com