Retours Atelier #4

Mis à jour : mars 5



Merci à Grégory Desseaux qui a été notre seul participant à l'atelier d'écriture proposé la semaine dernière ! Il faut croire que notre référence à Toys Story n'a pas fait mouche. :-(


#1 – Grégory Desseaux


Bill Welch s’agenouilla, ajusta son fusil, puis visa Tarzan qui fonçait droit sur lui. A présent, l’angle de tir était parfait. Perché sur la cime d’un arbre majestueux, l’alien observait la scène qui se déroulait sous ses yeux.Le monstre vit tout d’abord un homme se déplaçant de lianes en lianes, tel un grand singe. Sa vitesse était si impressionnante que l’extra-terrestre avait la nette impression d’observer l’un des siens. Mais c’était peu probable, ses congénères ayant été lâchés un peu partout sur Terre à des milliers de kilomètres les uns des autres. La première étape de leur mission était l’observation. Apprendre de cette civilisation pour mieux la coloniser. Mais cette étape n’excluait pas la capture des humains, et dans cette jungle, l’alien venait de trouver le spécimen idéal. Soudain, l’extra-terrestre aperçut au loin un camion militaire fonçant à vive allure. Lorsque le véhicule pila dans un nuage de poussière, l’un des passagers en sortit précipitamment. La créature tourna la tête vers l’homme-singe, puis vers le militaire qui venait d’ajuster son fusil. Quelque chose n’allait pas. Si même les terriens se chassaient entre eux, alors cette planète méritait d’être purgée de ses individus les plus belliqueux. L’alien se propulsa sur l’arbre le plus proche. Décrétant que l’homme-singe était dorénavant sa propriété, le monstre n’autoriserait personne à lui mettre le grapin dessus.L’extra-terrestre prépara son attaque. Dans l’urgence, la créature utilisa son canon d’épaule pour atteindre le tireur situé à une distance conséquente. Lorsque la marque du laser se posa sur le crâne du militaire, l’homme n’eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait. La seconde d’après, sa tête explosait comme une pastèque dans un ball-trap.Et soudain, le camion s’éloigna précipitamment, abandonnant l’homme-singe au dangereux prédateur. Au même moment, en Amérique centrale, le major Dutch et ses hommes étaient traqués par une créature infernale…


Retours :

Contrat pas rempli ! :-(

Pour ce qui est de la longueur, tout va bien, nous sommes à 1974 caractères. En revanche, la première consigne était d'écrire un texte du point de vue de l'alien, ce qui n'est pas du tout le cas ici... En effet, il s'agit d'un narrateur omniscient à la troisième personne qui ne fait que décrire plus ou moins ce que voit l'alien, or on attendait une narration interne, à la première personne, afin de connaître les sentiments du personnage et de voir à travers ses yeux (son point de vue donc). En ne respectant pas cette consigne, il n'y a pas d'effet de surprise, nous savons déjà ce que voit l'alien (un camion militaire par exemple) alors que, en ayant son point de vue, la description aurait dû être plus laborieuse, et il y aurait eu plus d'interrogations sur ce que voit le personnage. Malgré tout, le texte reste bien écrit et c'est plutôt une bonne idée de continuer ton histoire au fil des ateliers. :-)




Voilà pour ce retour !

Le prochain exercice sera publié Mercredi 11 Mars !

À très vite !

25 vues1 commentaire
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône

© 2018 by Beta Publisher

Maison d'édition (à compte d'éditeur) spécialisée dans les romans de genres.

Pour nous contacter, n'hésitez pas à nous envoyer un mail à l'adresse suivante : team@betapublisher.com