headphones.png
play-button.png
text-documents.png
77 Assassins - EXTRAITS
AUDIO
VIDEO
TEXTE
ACCÈS
ROMAN
 
Extrait audio
Booktrailer
 
 
Extrait texte

Chapitre 10 - Allélouillelaille

 

 

16h, Fougères,

rue Lebouteiller, le même jour

 

 

   Mais... mais enfin qu'est-ce que…? Mais qu’est-ce que c’est que ce truc RÉPUGNANT ?

   Le Père Auxyde d'Idyogène, curé de son état, n'en revient pas. Un coup d'œil rapide à sa main, un roulement du bout des doigts, et il en a déjà trop vu.

   Ah non ! C'est absolument ABJECT !

   Bel effort en tout cas, il prend sur lui. Son courage à deux mains, ravalant fierté, dégoût et salive, il déglutit silencieusement et enfourne les mains dans son aube sans rien laisser paraitre. Au contraire, il affiche comme si de rien n’était un radieux sourire dévoilant deux rangées d'impeccables dents, aussi polies et brillantes que des calices du Vatican sortis pour une messe de Pâques.

   Mais il se ravise bien vite. Certaines personnes dans le cortège funèbre n'apprécient guère la chaleur rayonnante de cet unilatéral et inadapté simulacre de bonheur. En pleine figure, le prêtre Auxyde se prend une volée de regards noirs de paroissiens très mécontents.

   Particulièrement ceux qui entrent dans l'église avec, sur leurs épaules, le cercueil.

   Mais qu'est-ce qui s’est passé, crénom de Zeus…

   Les voilà tous entrés.

   Le père les suit religieusement, tête inclinée et petits pas de rigueur, alors que le cortège avance vers le cœur de l'église. Il sort maladroitement une main, tente de la lever à son front, mais se ravise : à peine sa main est-elle hors de son aube qu'elle dégouline sur le marbre de l'allée centrale. S'il se signe, il va s'en mettre partout. Exorciser une pareille cochonnerie le démange, il en a plein les doigts de cette épaisse substance blanche, mais tant pis, il va devoir faire avec.

   Par tous les Saints, je vais quand même pas me taper toute la messe avec cette immondice gluante sur les mains !

   À son entrée dans l'église, en trempant ses mains dans le bénitier pour se signer, il n'est pas tombé sur la sainte et habituelle eau bénite, loin de là. De toute évidence, quelqu'un a vomi un truc bizarre dans le bénitier. Quelque chose de blanc, visqueux, épais et gluant.

   Nom de dieu de putain de Lucifer de mes couilles... À tous les coups, c'est encore ce connard de sacristain qui s'est terminé au vin de messe.

   Tartebouille. Le sacristain. Très grand, très bossu, très gentil, très bête, très obsédé sexuel et très nécessiteux. Le curé n'en peut plus. C'est l'idiot du village à qui il prête gîte et couvert au presbytère depuis son enfance, en échange de services à l’église. Mais c'est à se demander qui aide qui.

   C'est pas vrai... mais qu'est-ce qu'il a encore trouvé à faire, ce con ? Cet imbécile a dû me bouffer toutes les hosties et il a tout dégueulé dans le bénitier. Le ciboire doit être vide... Comment je vais donner la communion, moi ?

  C'est maintenant la tête que le père Auxyde se retient de se gratter. Devant, on marche toujours doucement, bercé par le tiède bruissement à peine audible des pas sur la pierre.

   Il est passé où d'ailleurs, cet imbécile... Ah mais oui, j'ai failli oublier ! Enfin un peu de paix du Christ, pour une fois !

   Pour respirer un peu, entre Noël et jour de l'an, il envoie Tartebouille gagner quelques sous au supermarché du coin pour arrondir ses fins de mois, derrière une barbe de père Noël, où il distribue des ballons gonflés à l'hélium aux enfants en essayant de ne pas trop leur faire peur.

   Le cortège portant la dépouille funeste a enfin terminé sa déambulation. Les six paroissiens descendent le grand cercueil et le posent sur des tréteaux, dernière escale terrestre avant le grand voyage à bord de ce navire tout de chêne massif, à la fenêtre duquel la tête du défunt grand-père contemple une dernière fois les restes de son équipage, sa famille, venue lui rendre un ultime hommage.

   Ah là là, j'en ai ma claque d'enterrer des ouailles... c'est pas possible, d'ailleurs. Qu’est-ce que c’est que cette épidémie de macchabés qui décime le diocèse en ce moment ?

   Le prêtre dépasse le corps, le salue brièvement, continue vers l'autel et s'apprête à monter les marches pour se coller derrière le prétoire.

   Il est grand temps que ça commence.

   Tartebouille... encore une gaffe, imbécile… il y a deux semaines, sous prétexte qu'il n'y avait plus de bois, tu m’as balancé dans la chaudière les grands santons de bois sculptés pour chauffer le presbytère, achetés par les paroissiens qui se sont saignés aux quatre veines. Dire qu'il a fallu bricoler cette ridicule crèche de dernière minute avec ce...

   Au passage, petit coup d'œil vers la crèche.

   Tiens, Joseph est coupé en deux. Le torse à droite, les jambes à gauche. Quant à la tête, allez savoir.

   Qu'est-ce que...?

   Marie prie consciencieusement à genoux,  mais curieusement, elle a le visage en plein devant le cul de la vache.

   Mais qu'est-ce c'est que ces CONNERIES ? MAIS... MAIS IL EST...

   Suspendu à un ballon hélicoptère, un ballon Mickey, un ballon Dingo et un ballon Dora l'exploratrice, l'ange Gabriel vole majestueusement au-dessus de tout ça. Et les trois Rois mages en carton ont la tête enfoncée dans le cul du grand âne en peluche.

   MAIS IL EST COMPLÈTEMENT DINGUE, C'EST PAS POSSIBLE !

   Le petit Jésus est barré on-sait-pas-où, et à sa place, dans son berceau de paille, une mare de dégueulis tout blanc.

   Là, le prêtre fulmine. Rouge écarlate, il est sur le point d'exploser.

   C'est alors qu'il se rend compte qu'il s'est arrêté tout net et qu'il a hurlé sa dernière phrase au beau milieu de l'église. Sa colère libérée fait écho à l'infini contre les glaciales murailles de pierre.

  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône

© 2018 by Beta Publisher

Maison d'édition (à compte d'éditeur) spécialisée dans les romans de genres.

Pour nous contacter, n'hésitez pas à nous envoyer un mail à l'adresse suivante : team@betapublisher.com