Retours Atelier #13



Merci beaucoup à nos deux habitués pour leur texte !



#1 – Grégory Desseaux


-Arrête ça, fit l’homme in-petto, je peux pas faire un truc pareil !

-Oh que si mon ami. Tu n’as pas le choix de toute façon car c’est moi qui contrôle tout... Mouhahahahahaha !

-Pauvre fou ! Mais quand vas-tu me laisser tranquille crénom de dieu ?!

-Dieu ? Dieu ne te sera d’aucun secours car tu es sous mon pouvoir… Mouhahahahaha !

L’homme était depuis de nombreuses années tiraillé par des choix particulièrement incongrus, mais son problème de comportement s’aggravait au fil du temps. Cette petite voix de crécelle qui résonnait parfois dans sa tête prenait de plus en plus de place et ne se contentait plus de suggérer telle ou telle idée, mais lui imposait l’utilisation de mots, voire de gestes des plus inconvenants.

Bien sûr, cette folie passagère et incontrôlable que sa conscience exigeait pouvait parfois s’avérer utile de par le contexte professionnel, mais elle engendrait aussi de nombreuses critiques véhémentes de la part de ses détracteurs.

-Oh mon dieu, non, ne me demande pas ça je t’en conjure !

-Décidément, ta croyance t’honore. Eh bien, tu peux croire en moi… Mouhahahahaha !

Aussitôt, comme possédé, l’homme se lança dans une danse endiablée telle une marionnette dans une discothèque à l’ambiance techno. Le nez en l’air et la tête donnant l’impression d’être montée sur un ressort, la victime exhibait sa langue dans un va-et-vient indécent tandis que ses quatre membres remuaient sans la moindre cohérence les uns avec les autres.

Ses compagnons assis de part et d’autre semblaient apprécier la chorégraphie et ne manquaient pas de féliciter le maître de cérémonie qui, nu comme un ver, s’enduisait le corps de gel hydroalcoolique tout en ingurgitant des rhododendrons.

-Quelle talent, lança l’un.

-Un véritable génie, fit un autre.

Et dans cette atmosphère de poésie absolue, le générique de fin de l’émission TPDP (Tourne Pas autour Du Pot) mit un terme au spectacle féérique donné par son présentateur vedette, Cyril Ragnagna.


Retours :

Contrat rempli, tu es à 1946 caractères espaces compris ! Comme toujours, l'humour de ton texte fait plaisir à lire :) Cela m'a fait penser au roman 77 Assassins que nous avons édité, dans le genre délire de personnes qui ne se contrôlent plus XD La touche qui m'a le plus fait rire (je ne sais pas si elle était voulu ou pas) c'est la voix de l'esprit qui prend possession de son corps avec, d'un côté ses "Mouhahahah" que l'on imagine graves et de l'autre "sa voix de crécelle". Le mix est assez particulier je dois avouer, mais cela vient renforcer le côté comique en rendant cette voix plus si effrayante que ça pour le lecteur. En tout cas, la danse "anti-corona" est très sympa (sauf pour les rhododendrons, ne nous le cachons pas... ça doit pas être très digeste tout ça) et les commentaires des voyeurs abrutis sont nickel quand on sait à quelle émission tu fais allusion XD. On s'y croirait !



#2 – Lally


« Je peux y arriver ». Ce sont les mots que Patrick répétait sans arrêt dans sa tête.

Déjà la veille, il s’était mis en condition. Comme un sportif de haut niveau, il avait étalé ses affaires du lendemain sur son lit pour choisir ses préférées, surtout les chaussettes. Ça ne servirait pas à grand-chose les chaussettes, surtout là pour l’occasion c’était un peu débile. Mais, il se sentait fort quand il les portait. Alors ça ne pouvait que l’aider. Même s’il ne les aurait pas aux pieds au moment opportun !

« Tu vas échouer », murmura la petite voix cynique.

Ces mots niaient toutes ses tentatives. Patrick avait tenté tant de fois d’étouffer cette petite voix mesquine qui le rabaissait et inlassablement venait le hanter.

Comme une gifle, il prenait son manque d’assurance en pleine figure. Ces mots venus de nulle part, sans motif, ces mots inventés par lui, en plus, lui faisaient rater tout ce qu’il entreprenait.

- Aller on se dépêche ! On a pas toute la journée ! dit Monsieur Biasoni en tapant dans ses mains.

« Je vais le faire pour Elodie ! Pour qu’elle accepte de sortir avec moi.»

Elodie était une bonne motivation pour l’amoureux qu’était Patrick.

« Pfff, Elodie, c’est le groupe qui attend ton passage » ricana la voix.

La buée sur ses lunettes le gênait, mais il lui sembla qu’Elodie lui avait adressé un sourire.

« Mais nooooon ! elle se moque seulement de toi ! ».

- Patrick ! C’est pour aujourd’hui ou demain ? s’énerva Biaso, faisant grimper en flèche le taux de stress de l’adolescent.

Je dois y arriver. Et si je pose un pied sur chaque carreau sans en rater un seul, ça voudra dire que je vais y arriver.

Le pied sur la première marche, ses mains moites collaient à la rampe. « Tu vois bien que tu adhères au bastingage ! Fais demi tour et rentre au vestiaire, comme d’habitude ! »

- Allez mon gars, tu ne risques rien… Je suis à côté de toi ! m’encouragea Biaso.

Au même moment, la main de mon prof de gym appuya entre mes omoplates…

Je venais de réussir à sauter du plongeoir


Retours :

Contrat rempli, tu as écrit 1989 caractères espaces compris ! Contrairement au texte de Grégory, tu as choisi de prendre le parti d'un double je assez réaliste puisque celle d'une petite voix intérieure qui dit à ton personnage que c'est un raté. Une petite voix que tout à chacun a déjà pu entendre, malheureusement ! On sent bien le tiraillement du personnage dans son action et la volonté dont il fait pourtant preuve en essayant de se convaincre. C'ets top ! Petit point de cohérence, au passage : tu fais mention qu'il a de la buée sur les lunettes à un moment donné, puis il saute du plongeoir. Je ne pense pas qu'il se facilite la vie en sautant avec ses lunettes de vue pour la suite de la journée XD mais c'est une simple remarque !







Encore merci à vous !

Le prochain exercice sera publié Mercredi 8 Juillet !

À très vite !

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Twitter Icon

© 2020 by Beta Publisher

*

Maison d'édition (à compte d'éditeur) spécialisée dans les romans de genres.

Pour nous contacter, n'hésitez pas à nous envoyer un mail à l'adresse suivante : team@betapublisher.com