top of page

Fiancés

Couverture livre 3D
Badge prix littéraire

Les Enfants d'Astra

Deux ans déjà que les enfants d'Astra patientent.
Ils s'organisent, se concertent et leur plan se concrétise.

Rodolphe, de plus en plus déchiré entre l'amour qu'il porte à Aileen et celui de sa patrie, se retrouve dans une situation compliquée dont toutes les issues s'avèrent fatales.

Sur Egrabe, Edward découvre le poids du pouvoir et subit les conséquences, tandis que Liam, son jumeau, soumet Mars à son joug et à sa dévorante soif de puissance.

Les pions se mettent en place, mais chacun de leur choix, de leur silence, de leur secret, risque de les mener à leur perte.

Acheter ce livre

Format broché

Format numérique

Un Extrait ?

p. 32, chapitre 3


Saedor


Les armes chimiques ? Les massacres ? Le parlement. Le peuple. Ah, ils avaient gagné ! Et maintenant qu'ils l'avaient obligé à faire toutes ces atrocités, ils se refusaient à exécuter la dernière d’entre elles, celle qui pouvait les sauver. Ils se croyaient hors de danger ? Orys n'avait jamais eu aussi peur que maintenant pour le peuple de l’AM.Erica. Il était prêt à tout pour les défendre, comme il l'avait juré le jour de son couronnement. Or, cette fois-ci il ne pouvait rien faire. Il allait devoir assister, impuissant, à l'installation dans de nombreux foyers d'enfants dont ils avaient tué les parents.
Si ce n'était que ça. Non, il y avait pire. Ce tatouage obsédant qu'ils portaient tous sur la peau. Plan 439. C'était la seule information que ses espions avaient pu lui rapporter. Avec le temps, il en ferait bien parler certains, mais il devait être prudent. Lesquels d'entre eux étaient les chefs ? Car il y avait des chefs, il n'en doutait pas, et toute une organisation derrière cette façade de pitié que semblait inspirer les orphelins.
Sa seule chance était d'éliminer les enfants d'Astra. Très vite. Pourtant, rien que l'idée suffisait à lui faire tourner la tête et lui tordre les entrailles. Bon sang, il les avait vus aujourd'hui, alignés dans les rues, le visage blafard, les traits tirés, certains pleurant, d’autres à l’air simplement choqué, ne réalisant pas encore ce qui leur arrivait. Sa fille l’avait regardé avec tristesse avant de lui demander, ce qui avait pu tous les conduire à un aussi grand malheur. Il n'avait pas pu lui dire que c'était lui qui avait signé le décret ordonnant l'exécution de tous les habitants d'Astra, après celui de Sagan, signé par son père. Non, il n'avait pas pu. En revanche, il lui avait parlé de celui graciant les enfants. Elle avait ri avant de lui dire, des étoiles plein les yeux, qu’il était un père formidable et le meilleur des hommes.
Ça lui avait brisé le cœur. Orys y repensait encore en renvoyant Saedor à sa prison. Ensuite, il ne pensa plus qu'au plan 439.

bottom of page